Babel / Nuit des musées / Sophie Bouvier Ausländer / Pully

SAMEDI 27 SEPTEMBRE

Musée d’art de Pully

Dialogue avec les oeuvres de Sophie Bouvier Ausländer

Installation sonore de 16h à 18h

Concert à 18h

Les musiciens de l’Ensemble baBel investissent les salles du Musée d’art de Pully pour associer leurs partitions de musique aux œuvres de Sophie Bouvier Ausländer. L’Ensemble baBel s’approprie les grandes thématiques chères à l’artiste pour leur donner une dimension sonore. Au gré des salles et de la journée, une mélodie, un son ou un rythme accompagne le visiteur dans sa découverte de l’exposition.

Dès 18h, les musiciens se réunissent et entraînent les visiteurs dans les jardins du musée pour un concert exceptionnel. Jardins du musée.

En cas de pluie, salle Davel

16h – 18h: en continu
18h: concert

http://www.lanuitdesmusees.ch/2014/

R1096198_1

baBel joue Marclay au Centre Paul Klee

ensemBle baBelCHRISTIAN MARCLAY – GRAPHIC AND VIDEO SCORES

SO | 14. September 2014 | 13:00 & 14:30 & 16:00

Intermediale Veranstaltung im Rahmen der Biennale Bern 2014 «Zwischen Räumen» (11.–20. September 2014)

Christian Marclay, Graphic scores
13:00 Museumsstrasse: Graffiti Composition (1996-2002)
14:30 Museumsstrasse: Shuffle (2007)
Christian Marclay, Video scores
16:00 Auditorium: Screen Play (2005) und The Bell and the Glass (2003)

2011 wurde Christian Marclay (geb. 1955) für seinen 24-stündigen Film The Clock mit dem Goldenen Löwen der Biennale von Venedig ausgezeichnet. Spätestens diese Arbeit machte ihn weltberühmt. Dabei entwickelt Christian Marclay seit Jahrzehnten ein komplexes Werk, in dem er Musik, Performance, Film und bildende Kunst auf einmalige Weise vereint. Sein 150-teiliges Werk Graffiti Composition veranschaulicht die übergreifenden Dimensionen und die Ausweitungen seines Nachdenkens über Klang, Sound, Visualisierung und vor allem Komposition vielleicht am radikalsten: Anlässlich eines Berliner Musikfestivals liess Marclay 5000 leere Notenblätter-Poster in der gesamten Stadt verteilt aufhängen. Die leeren Notenlinien galten als offene Einladungen, Noten oder jede Art Graffiti darauf zu hinterlassen. Ephemer und ohne eine lineare Logik aufzuweisen, entwickelte sich eine kollektive Partitur. Das Projekt wurde von Marclay fotografisch dokumentiert und als Komposition begriffen. Aus einer Auswahl dieser Beiträge wurde eine druckgrafische Edition erstellt, welche für den Künstler den Charakter einer Partitur darstellt und musikalisch interpretiert werden kann. Marclay erzeugt durch visuelle und akustische Verschränkung eine Auseinandersetzung, welche unser Denken aus den Bahnen althergebrachter Kategorien entlässt und unser Verständnis von Klang neu definiert. Anlässlich der Biennale Bern 2014 performt das ensemBle baBel neben Graffiti Composition Marclays Werk Shuffle (eine Partitur in Form eines Kartenspiels) sowie die Video-PartiturenScreen Play und The Bell and the Glass.

ensemBle baBel
Antonio Albanese, Gitarre
Jacques Demierre, Tasteninstrumente
Laurent Estoppay, Saxophon
Luc Müller, Percussion/Objekte
Noëlle Reymond, Kontrabass
Charlie Bernath, Tontechniker
Paul Smith, Bildtechniker

PRODUKTION/ KOPRODUKTION
Zentrum Paul Klee, ensemBle baBel, Studio Christian Marclay

Dauer pro Werk zwischen 30 – 60 Min

Ausstellungseintritt

content_christian-marclay-backflip_content

Ch.Au à l’Oriental

Samedi 6 et dimanche 7 septembre 2014

17:30, foyer de l’Oriental, Vevey

Dans le cadre de la réouverture du théâtre de l’Orientale, Vevey

Carte blanche à Patricia Bosshard pour une performance alliant écriture et improvisation.

Composition, conception, électronique:Patricia Bosshard
Guitare électrique: Antonio Albanese
Batterie: Dominic Frey
Violon: Valérie Bernard
Violoncelle: Aurélien Ferrette
Voix: Wanda Obertova
Contrebasse: Dragos Tara
Clarinettes: Blaise Ubaldini

Une co-production Ch.Au & Théâtre Oriental-Vevey

O_R4-surcharge-inauguration

 

La Ville qui…

Ah ! on remet la Ville qui en route. Une dernière fois?

Espace De André-Missirlian Romainmôtier

  • Place du Bourg 5

Dimanche  22 Juin

17H

 

composition d’Anne Gillot et Laurent Estoppey

Suivant  les traces de John Cage et Kenneth Patchen, qui avaient collaboré en 1942 pour la pièce radiophonique The City wears a slouch hat , Anne Gillot et Laurent Estoppey étaient partis en 2012 à Chicago, enregistrer les sons de la ville et de ses habitants. Ces enregistrements sont la base d’une composition pour l’ensemBle baBel.

 

la ville qui from ensemBle baBel on Vimeo.

IMG_8692

Concert a piacere

Le non-agir et la semi-transparence

Improvisations, créations et compositions
inspirées par la pensée de Lee Ufan et Fernando Pessoa>

« L’imagination est éveil, un éveil à l’Autre, dont l’infini est le garant »,
« L’effarante réalité des choses est ma découverte de tous les jours. Chaque chose est ce qu’elle est, et il est difficile d’expliquer combien cela me réjouit et combien cela me suffit »,
Fernando Pessoa, Poèmes désassemblés

Vendredi 20 juin 20 h.
Grande salle MPJ, Lutry

Musiques

  • Créations et improvisations collectives

Musiciens

  • Laurent Estoppey, saxophone
  • Pascal Desarzens, violoncelle
  • Antonio Albanese, guitare

LU8

La Ville Qui / Ensemble baBel / Moyard

IMG_8692

Vendredi 13 juin

21H Dépôt Moyard, rue de Lausanne 15, Morges

composition d’Anne Gillot et Laurent Estoppey

Suivant  les traces de John Cage et Kenneth Patchen, qui avaient collaboré en 1942 pour la pièce radiophonique The City wears a slouch hat , Anne Gillot et Laurent Estoppey étaient partis en 2012 à Chicago, enregistrer les sons de la ville et de ses habitants. Ces enregistrements sont la base d’une composition pour l’ensemBle baBel.

 

la ville qui from ensemBle baBel on Vimeo.

 

Marclay II à l’Ecal

Jeudi 22 mai 18h, ECAL, rue du Temple 5, Renens entrée libre Christian Marclay, Screen Play / The Bell and the Glass partitions vidéos Avant de réaliser The Clock, qui a reçu le Lion d’Or de la Biennale de Venise en 2011, Christian Marclay a travaillé à de nombreuses reprise en utilisant la vidéo. Deux de ses pièces sont des partitions vidéos destinées à être mises en musique. Screen Play (2005) est un film muet, The Bell and the Glass (2003) est un hommage au Grand Verre (La mariée mise à nu par ses célibataires, même) faisant dialoguer les musiciens avec des interviews de Marcel Duchamp. Le studio cinéma de l’ECAL est un endroit parfait pour découvrir ces deux extraordinaires films. Invité : Benoît Moreau, clarinette/toy piano/ rhodes http://www.ecal.ch/fr/2193/evenements/autres/christian-marclay-graphic-scores-a-l-ecal la_mari_e_mise_a_nue_duchamp