1, Rue de Rivoli

En librairie à partir du 21 mars 2019!

Antonio Albanese, « 1, rue de Rivoli » [roman], Lausanne, BSN Press, coll. « Fictio », 2019, 96 p.
ISBN 978-2-940516-92-6 | CHF 18.00.

Dans cette troisième enquête, Matteo Di Genaro est de retour à Paris. Le fils de François de Fidos, politicien nationaliste, est assassiné dans un squat de la rue de Rivoli. Entre les milieux d’extrême gauche et les extrêmes d’extrême droite, Matteo di Genaro mène un enquête à décharge: le suspect principal, un jeune Congolais, ayant une tête qui lui revient trop bien.
Fidèle à son éthique minimale, Matteo examine la question des liens familiaux et du patrimoine et arrive à des conclusions inattendues, voire, dérangeantes.

Écrit dans la veine des romans noirs satiriques, « 1, rue de Rivoli », s’intéresse moins à l’intrigue qu’à une critique sociale, centrée ici sur la problématique du logement et de la spéculation immobilière. S’il prend plaisir à jongler avec les idées et les mots, Di Genaro aime aussi lancer de temps à autre une balle courbe au/à la lecteur/trice, ne serait-ce que pour s’assurer qu’elle lui revienne (la balle, pas la lectrice) et que la liberté d’expression remplisse sa fonction: nous faire réfléchir.

Les enquêtes précédentes de Matteo Di Genaro:
– « Voir Venise et vomir » (BSN Press, 2016).
– « Une brute au grand coeur » (BSN Press, 2014).

Rencontres-dédicaces:
– Librairie Molly&Bloom (Lausanne), 4 avril 2019, de 17h à 19h.
– Salon du livre de Genève, du 1er au 5 mai 2019.

Publicités