Musikfestival Bern – 6 septembre 22h30

« …je fais qu’passer !… »

 Musikfestival Bern, Dampfzentrale, Kesselhaus 6 septembre 2013 à 22h30

 Dans le cadre de la fête de l’ASM et sur une proposition de Laurent Estoppey

 Avec :

Antonio Albanese      guitare

Jacques Demierre      clavier

D`incise                    objets

Laurent Estoppey     saxophone

Edmée Fleury            voix

Anne Gillot              clarinette basse, flûtes à bec

Jamasp Jhabvala     violon

Antoine Lang             voix

Francesco Miccolis    batterie

Benoît Moreau           clarinette

Luc Müller                 batterie

Wanda Obertova      voix

Raphael Racuia         objets

Louis Schild              basse électrique

Piero SK                  saxophone

Dragos Tara              contrebasse

 

 Comme dans toute soirée festive (anniversaire, événement, amicale…) des invités passent un moment, parfois bref, parfois long, en compagnie de leur (ou de leurs) hôte.

Leur présence est parfois regroupée, parfois répartie.

Néanmoins, quelle qu’en soit la durée, les invités ont une influence évidente sur le déroulement de la soirée.

 

Laurent Estoppey est l’hôte de la « soirée », représentée par un concert de musique totalement improvisée, de 60’ durant lequel il sera tout le temps présent.

 

Une quinzaine d’invités, avec lesquels Laurent Estoppey a déjà eu l’occasion de jouer lors de concerts de musique improvisée, interviendront chacun une seule fois durant les 60’, selon un minutage très précis (à la minute près) qui leur sera communiqué juste avant le concert.

 

Deux paramètres temporels leur seront transmis :

  1. 1.     Le début de leur jeu (de 0’ à 59’)
  2. 2.     La durée de leur jeu (de 1’ à 30’) mais qui ne dépassera pas les 60’ de durée totale)

 

Ces deux paramètres seront déterminés par le hasard, chaque invité devant garder secrètement ces deux indications, de manière à ce que ni l’hôte, ni les autres invités ne connaissent les interventions de chacun.

 

Chaque invité prend donc le risque de ne jouer qu’une minute…

et ainsi d’être celui qui dirait « …je ne fais qu’passer !… »

 

Quant au public, il assistera à un concert dont il connaîtra les règles, mais durant lequel l’organisation sera une surprise pour tout le monde.

claim_trans

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s