La ville qui

du 29 novembre au 2 décembre

je19h/ ve-sa 20h/ di 17h30

Ancienne usine Béard, Av Jean-Jacques Rousseau 19 / Clarens (Montreux)

Le spectacle :

En 1942 le compositeur américain John Cage écrit une par­tition pour une pièce radiophonique en collaboration avec le poète américain Kenneth Patchen, The city wears a slouch hat. Le texte – dans un esprit Dada, écrit dans un argot des années quarante – décrit les errances urbaines d’un personnage appelé “the Voice”. Le projet de Cage était de construire une symphonie de bruits, incluant des prises de sons réalisées dans les rues de Chicago. Mais les techniciens d’alors déclarèrent le projet impossible à réaliser et le compositeur finit par écrire une oeuvre beaucoup plus simple pour percussions.

En août 2012, année du centenaire de Cage, Anne Gillot et Laurent Estoppey partent micro au poing dans les rues de Chicago et ramènent le matériau sonore de ce spectacle où baBel rêve l’impossible: se donner les moyens aujourd’hui de réaliser une oeuvre à la hauteur des espérances projetées par John Cage en 1942. www.johncage100.ch

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s